Gabegie et détournement: Mouelle Kombi et Piccini claquent 163 milliards

Sports News of Friday, 19 February 2021

Source: Essigan

Mouelle Kombi, ministre des sports

Mouelle Kombi, ministre des sports

Facture payée par l’Etat, le mlinistre des sports et de l’Education physique (Minsep) a fini par retirer le marché à l’entrprise italienne, le 29 novembre 2019, dans des conditions troubles qui ne garantissent pas la livraison de l’ouvrage.

Depuis le 29 novembre 2019, c’est le divorce consommé entre l’Etat du Cameroun et Guppo Piccin, l’entreprise adjudicataire du marche de construction du complexe sportif d’Olembe devant contenir, entre autre, le stade Paul Biya d’une capacité de 60 000 places. Par arreté, le Minsep, en qualité de maitre d’ouvrage, a procédé à la résiliation dudit marché. Cette décision, qui ne surprend aucun observateur, serait tombée il y’a belle lurette. Surtout après le scandale du retrait de la coupe d’Afrique des nations de football 2019 au Cameroun, le 30 novembre 2018. Le retard constaté dans les travaux d’Olembe par les émissaires de la confédération africaine de football( CAF ) était formellement évoqué comme la pricipale raison de l’humiliation infligée au Cameroun. Il n’en fallait surtout pas plus en en ce moment aux autorités camerounaises pour éjecter Piccini. A coups de déclaration dans la presse, les responsables du constructeur qui revendique le leadership mondial dans le domaine de la construction d’ouvrages civils se sont défendus sans convaincre. « Au moment de la décision de la Caf de renvoyer la Can, nous étioons en mesure de terminer les travaux de la phase Can en mars 2019. Le retrait de la Can a enchainé une série de problèmes qui ont affecté aussi notre projet. Mais je reste convaincu que le Cameroun, avec la pression et le travail énorme de coordination et de soutien fait par les autorités camerounaises concernées, tous les travaux du pays auraient pu être achevés dans les temps. Ce qui s’est passé ensuite, c’est une autre histoire, soutenait récemment Makonnen Asmaron, le Pdg du groupe Piccini.

ALSO READ  André Onana (Ajax Amsterdam) suspendu douze mois pour dopage - CameroonOnline.org

Griefs portés contre Piccini

Le Minsep brille par des contradictions dans la gestion de la situation. Tandis que de plus en plus d’observateurs ameutaient l’opinion publique et les autorités camerounaises sur le flop qui s’observe à Olembe, Narcisse Mouelle Kombi multipliait des visites de chantier aux termes desquelles il ne manquait pas l’occasion de se satisfaire de la reprise des travaux. Le 29 novembre 2019, curieusement, l’énumération des griefs portés contre Piccini qu’il fait pour motiver la résiliation de son contrat, invoque : « l’abandon du chantier dument constaté par voir d’huissier et par procès-verbal administratif, l’incapacité à livrer les travaux dans les délais contractuels, l’arrêt des travaux non autorisé par le maitre d’ouvrage, la défaillance de l’entreprise caractérisée par le non-respect des engagements contractuels et des ordres de service du rapportant, la sous-traitance avérée des prestations contractuelles sans autorisation du maitre d’ouvrage, la violation de la législation sociale caractérisée par l’acculumation des arriérés de salaires de travailleurs ».

Dans le sérail, notamment à la présidence de la république, l’on pense que « la complaisance du Minsup vis-à-vis de Piccini était intéressé. Il a considérablement fait pourrir situation à Olembe en ménagement ses complices grâce à des rétro commissions tandis qu’il orientait sciemment les projecteurs à Garoua, où il s’acharnait contre Prime Potomac qui a dû refuser de céder des pots de vin ». Le lendemain 30 novembre 2019, les responsables de Piccini, à travers un communiqué, ont répliqué pour contester la décision du Minsup. Selon eux, celle-ci, « intervient alors même que les travaux se poursuivent sur le site, pour respecter les engagements se poursuivent sur le site, pour respecter les engagements mutuels pris en octobre 2019 à l’issue des réunions des 18 et 19 octobre 2019 dans le cabinet du ministre ».

ALSO READ  Une affaire de serpent chez Ngoh Ngoh et Oswald Baboké secoue Etoudi

Livraison des travaux

Puis, ils font croire que lors de ces réunions, le gouvernement camerounais, par la voix du Minsup, maitre d’ouvrage, leur avait « clairement et sans équivoque, instruit de prendre toutes les dispositions, pour une livraison des travaux Caf du stade à la fin du moins d’avril ». Relevant que le Minsep s’engageait en contrepartie, pour un accompagnement financier avec paiement des décomptes en urgence. « Cet engagement qui n’a pas été et n’a jamais été honoré, malgré la démonstration de la bonne foi de l’entreprise qui s’est imposé un nouveau chronogramme pour l’exécution des travaux, avec la conséquence vérifiable d’une livraison effective du terrain de jeun en décembre 2019 et au lieu de janvier 2020 comme il était convenu », écrivent-ils.

Mentionnant que la décision du Minsep intervient après que les autorités camerounaises ont confirmé cette volonté d’accompagnement du projet, en attendant les décomptes, par une garantie bancaire en vue de permettre à l’entreprise de refinancer l’accélération du projet, après la requête de propagation des financements italiens à la date du 31 mars 2019 ». Pour eux, ces deux éléments contredisent à suffisance la décision du maitre d’ouvrage dès lors qu’lls constituent de manière objective, « un gage de confiance et d’honnêteté des parties à honorer les engagements respectifs appelée à remplacer Piccini, l’entreprise canadienne Magil, a été désignée bien avant la notification de la décision contestable de résiliation. Et de menacer : « En tout état de cause, il est de notre juste et légitime droit, de communiquer que la décision du ministre est un acte administratif susceptible de tout recourt approprié. Il va donc s’en dire qu’à défaut d’une annulation de cette décision dans les 72h, Gruppo Piccini fera valoir ses droits et entamera les procédures pour protéger ses intérêts sur le plan national et international ».

ALSO READ  Cameroonian food sovereignty activist Bernard Njonga passes on - CameroonOnline.org

Vous êtes témoin d’un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email

!
Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Source link

Avatar
About Lokesh Jaral 89759 Articles
Being an enthusiast who likes to spend time binge-watching TV shows and movies and following the hype in the media and entertainment world. Exploring the field of technology and entertainment, I am here to share the varied experiences on this blog.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*