Sud-Ouest : l’armée accusée d’incendier plusieurs habitations

General News of Monday, 21 December 2020

Source: www.camerounweb.com

L’armée accusée d’incendier plusieurs habitations

Des images en provenance de la région du Sud-Ouest du Cameroun diffusées par des activistes montrent plusieurs habitations incendiées. Selon ces activistes, ces actes sont l’œuvre des soldats. Les scènes se seraient produites dans les villages de Bekondo et Bakossi ces 48 dernières heures.

« Les soldats du régime incendient plusieurs maisons à BEKONDO dans le sud-ouest. C’est le deuxième village dont les maisons sont réduites en cendre en moins de 48h après celles de Bakossi dans la même région », a publié N’zui Manto sur sa page Facebook.

Procès de massacre du Nagarbuh : une dizaine d’accusés en fuite

Environ 20 membres d’un comité de vigilance seraient portés disparus selon le rapport de l’audience faite par les avocats des victimes. Ces derniers exigent par ailleurs la présence du ministère de la Défense dans ce procès.

Me Richard Tamfu coordonnateur du collectif d’avocats des familles des victimes, rend compte du déroulement du premier procès des personnes accusées d’avoir perpétrées des massacres à Ngarbuh dans le Nord-Ouest en février dernier. Le procès s’est ouvert le 17 décembre 2020 devant le Tribunal Militaire de Yaoundé. Me Richard Tamfu rapporte sur Equinoxe télévision que : «Après avoir participé à l’information judiciaire, j’ai été très surpris de constater qu’il n’y avait que trois militaires dans le box des accusés. Le quatrième militaire et le groupe de 17 membres d’un comité de vigilance étaient absents».

Sur les raisons de l’absence des autres accusés, l’avocat ajoute que « nous avons demandé au tribunal pourquoi ces gens ne comparaissent pas. Le ministère public a répondu que le quatrième militaire est en fuite et qu’ils sont dans l’incapacité de pouvoir identifier les 17 membres du comité de vigilance. Vraiment, ça été une très grande surprise pour moi»,

ALSO READ  OFFICIAL: Ajara is Atletico’s - CameroonOnline.org

Pour Me Tamfu le ministère de la Défense devrait aussi comparaitre dans cette affaire du massacre qui avait causé de nombreux morts. «Le ministère de la Défense est civilement responsable. Donc, c’est tout à fait normal que s’il y a des réparations dans ce dossier, il faut que le ministère de la Défense qui est l’administration qui a recruté ces soldats soit présent», plaide Me Tamfu.

La cause a été renvoyée au 21 janvier 2021 pour la communication de la liste des témoins des différentes parties et la comparution des accusés.

Vous êtes témoin d’un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email

!
Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Source link

    About Lokesh Jaral 50178 Articles
    Being an enthusiast who likes to spend time binge-watching TV shows and movies and following the hype in the media and entertainment world. Exploring the field of technology and entertainment, I am here to share the varied experiences on this blog.

    Be the first to comment

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.


    *